KENYA / OUGANDA

Parc animaux Ouganda

KENYA / OUGANDA: 16 JOURS

LES TRIBUS ET PARCS DU NORD

Ce safari vous amène aux endroits les plus cachés d’Afrique. Depuis les contreforts du Mont Kenya, à travers les hauts plateaux semi-arides des districts du nord Kenya, les communautés locales encore authentiques vivent en harmonie avec la nature et sa faune.
Passé le vert massif du Mont Elgon, à travers les vastes plaines du nord-est de l'Ouganda, peu d'étrangers ont déjà eu contact avec les redoutables Karamojong, les ik isolés et, à la frontière avec le Sud Soudan, du parc exceptionnel de la Vallée de Kidepo.
C’est dans le parc national de Murchison Falls, au nord-ouest de l’Ouganda que le majestueux fleuve Nil nous démontre sa toute puissance. Du haut de sonpromontoire de quarante trois mètres il déverse à travers un dédale rocailleux, forçant son passage en rugissante confusion, ses eaux tumultueuses. En contrebas, il retrouvesa sérénité pour aller plus à l’ouest, mélanger ses eaux aux vastes étendues du lac Albert.

POINTS FORTS
- Nairobi
- Samburu
- Shaba
- Maralal
- Baringo
- Mont Elgon
- Vallée de Kidepo
- Kampala

ITINERAIRE

animaux TanzanieZebresLionsTanzanieTanzanieanimauxTanzanieplages

Itinéraire

Jour 1 - NAIROBI - NARO MORU
Départ de Nairobi dans la matinée. Nous traversonsles terres cultivées pour nous diriger vers les pentes fraîches du mont Kenya avec plusieurs arrêts en cours de route. Pique-nique déjeuner. En fin d'après-midi, arrivée à Naro Moru. Nuit à Naro Moru

Jour 2/3 - ISIOLO - LES RESERVES NATIONALES DE BUFFALO SPRINGS ET DE SAMBURU - LE PARC NATIONAL DE SHABA
Nous traversons l’équateur direction nord et nous nous arrêtons à Isiolo pour un dernier ravitaillement. Nous passerons ces deux joursdans les trois réserves nationales de Buffalo Springs, Samburu et Shaba qui constituentune seule grande entité de conservation dans cette régionreculée duKenya Central. Le lien vital de ces réserves est la rivière Ewaso Nyiro, la «rivière aux eaux brunes».
La réserve deBuffalo Springs, au sud de la réserve de Samburu est séparée de celle -ci parla rivière Ewaso Nyiro ; elles partagent le même écosystème. Un phénomène inexpliqué est la présence du zèbre commun dans les Buffalo Springset l'absence de cette espèce dans le Samburu, juste au-delà de la rivière. L’avifaune y est prolifique.
La réserve naturelle de Samburu est célèbre pour sa faune unique, endémique à cette région comme la gracieuse gérénuk ( antilope-girafe), la girafe réticulée, le zèbre de Grévy, l’oryx de Beisa et l'autruche somalienne à cou bleu, tous évoluant au nord de l'équateur.
A côté des espèces uniques : éléphants, lions, guépards, buffles, oryx, gazelles, dik dik et hyènes peuvent se rencontrerdans la réserve de Samburu.
Le Réserve National de Shaba tire son nom du massif volcanique en forme de cône qui domine la région.
La réserve Shaba, semi-désertique, néanmoins longée sur 34 km à sa limite nord par la rivière Ewaso Nyiro, et égalementparsemée de sources, est plus verte, mieux irrigée que ses voisines. La faune et avifaune est nombreuse et variée. C’est ici que la célèbre écologiste Joy Adamson a apprivoisé Elsa, la lionne. 2xnuit sous tente.

Jour 4/5 - BORANA – SAMBURU - MATTHEW RANGE – WAMBA – BARSALOI – MARALAL - KISIMA
Les éleveurs Borana font partie d'un grand groupe couchitique, également référé comme Oromo, ayant émigré des hautes terres du sud de l'Ethiopie dans les années 1500. Ils vivent dans une grande partie du nord du Kenya stérile avec Isiolo étant leurs pâturages situés les plus au sud. Ces fiers hommes et femmes passent leur dure vie de nomade à transhumer dans la région toujours à la recherche de nourriture. Il nous arrive de les rencontrer abreuvant chameaux et troupeaux de bovins dans la rivière Ewaso Nyiro.
Les Samburu apparentés aux Maasai, vivent dans les zones semi-arides de la chaîne des montagnes Matthew, les montagnes Ndoto et les plaines environnantes. Ils ont un mode de vie pastorale et se nourissent en période sèchedu sang de leurs chameaux plutôt que de leurs vaches. Le nom Samburu signifie « papillons ».
Sur notre chemin vers Wamba, nous nous arrêterons aux manyattas samburu et avec un peu de chance, nous pourrontassister à des danses cérémoniales.Zèbres de Grévy, gérénuks, gazelles de Grant, dik-diks et autruches évoluent dans cette région.
La piste accidentée menant de Barsaloi à Maralal offre les paysages les plus spectaculaires dans cette partie du Kenya. Plus au sud, des centaines et des centaines de chèvres, de moutons, de vaches, de chameaux viennent s’abreuver à Kisima. Nuit sous tente.

Jour 6 - LAC DE BARINGO - POKOT
Une grande piste mène vers le lac Baringo. C’est le pays des Pokots. La société Pokot est régie par une série de classes d'âge. Les Pokots sont pour la plupart des éleveurs de bovins, certains sont cultivateurs ; principalement la culture du maïs. Toutefois, qu’ils soient cultivateurs ou éleveurs, la mesure de la richesse parmi les Pokots est déterminé par le nombre de vaches qu’ils possèdent. Les vaches sont utilisées pour le troc et l'échange, lesquelles vont parfois plus loin dans la «dot de la mariée ». Nuit sous tente.

Jour 7 - KITALE - MONT ELGON - OUGANDA
Nous nous arrêtons à Kitale, une ville de bonne taille dans les hautes terres de l'Ouest, une zone agricole très productive. Situées juste un degré au nord de l'équateur, les pentes boisées, les eaux froides des torrents, la forme du mont Elgon, énorme volcan éteint, formé pendant le bouleversement colossal, qui a créé le vallée du Grand Rift , font un contraste fascinant avec les plaines de la brousse environnante. La route serpente vers la frontière puis à nouveau s’éloigne dans les déserts semi-arides du nord-est de l'Ouganda avec une vue inoubliable sur les chutes de Sippi. Nuit sous tente

Jour 8 - PIAN – UPE- NAKAPIRIPIT – MOROTO - KARIMOJONG
Les Karamojong ou Karimojong, sont un groupe ethnique d’éleveurs agro-pastoral. Leur langue est aussi connue comme Karamojong et fait partie du groupe de langue nilo-saharienne. Selon les anthropologues, les Karamojong font partie d'un groupe qui a migré de l'Ethiopie vers 1600 apr. J.-C.
Leur activité de subsistance principale est faire paître le bétail, ce qui a une importance sociale et culturelle. Cultiver est une activité secondaire, entreprise seulement dans les zones où elle est possible. En raison du climat aride de la région, les Karamojong ont toujours pratiqué une sorte de transhumance pastorale, où pendant 3 à 4 mois par an, ils déplacent leur bétail vers les districts voisins à la recherche d'eau et de pâturages pour leurs animaux. Nuit à Karamojong.

Jour 9 - KOTIDO – KAABONG – IK, PEUPLE DEMONTAGNE
Dans l'extrême nord-est de Kaabong, les montagnes offrent des points de vue spendidesvers les plaines arides du Kenya roulant jusqu’au lac Turkana. Les Iks connu comme le peuple de montagne. Les Iks vivent dans plusieurs petits villages disposés en grappes, qui comprennent leur totale communauté. Chaque petit village est entouré par une paroi extérieure ; à l’intérieur, chaque famille possède son propre espace, entouré d'un mur, appelé odoks à l’avant desquels se trouvent les greniers.
Nuit sous tente.

Jour 10/11 - PARC NATIONAL DE LA VALLEE DE KIDEPO
Nous laissons les montagnes derrière nous et roulons direction nord à travers de vastes plaines herbeuses afin d'atteindre le parc le moins visité d’Ouganda. Kidepo Valley National Park : l'une des régions les plus grandioses de l'Ouganda. Niché dans la corne nord-est du pays qui fait frontière avec le Sud-Soudan et le Kenya, des paysages de savane à couper le souffle s’étendent jusqu’à l’horizon. La flore diversifiée qui s’y développe a dû s’adapter à ses conditions climatiques extrêmes. En conséquence, les espèces animales du parc sont tout aussi abondantes ; un grand nombre d’entre elles ne se trouve nulle part ailleurs en Ouganda. La vallée de Kidepo abrite une plus grande diversité d'espèces animales du pays.
Les carnivores spécifiques à Kidepo et à la région de Karamoja sont l’otocyon, l'hyène rayée, le protèle, le caracal, le guépard et le lycaon. Les ongulés les moins communs sont le grand et le petit koudou, le guib harnaché, l’oréotrague, le dik dik. Parmi les autres grands ongulés nous trouvons l'éléphant, le zèbre de Burchell, le phacochère, le potamochère, la girafe de Rothschild, le buffle du Cap. Les autres carnivores présents sont le lion, le léopard, quelques espèces de chats sauvages, la hyène tachetée, le chacal à chabraque et chacal rayé. Parmi la gent ailée : l'aigle de Verreaux, le vautour percnoptère, le bucorve d'Abyssinie y sont présents. D’un intérêt particulier : l'autruche et l'outarde Kori, principalement associées aux régions arides. A voir : la splendide rivière Kidepo parmi sa majestique forêt de palmiers borassus ; son large lit reste cependant à sec durant une grande partie de l'année. Nuit 1x dans les bungalows du parc et une nuit sous tente.

Jour 12 - KIDEPO - VILLAGES ACHOLI - KITGUM
Après une tournée matinale dans le parc et un petit déjeuner copieux, à travers les montagnes Nangeyanous nous dirigeonsvers l'ouest en traversant les terres fertiles Acholi parsemées de grands villages. Les Acholi sont un peuple Luo, qui sont connus pour être venus dans le nord de l'Ouganda à partir de la région de Bahr el Ghazal du sud du Soudan. Leurs villages traditionnels sont formés de huttes circulaires munies d’un mat central, faites de boue et décorées avec des motifs géométriques rouge, blanc ou gris. Nuit à Kitgum.

Jour 13/14 - GULU – PARC NATIONAL DES CHUTES DE MURCHISON
Nous arrivons , via Gulu à Murchison Falls NP en fin de matinée. Entrantdans le parc par lenord-est, nous traversons les ondulantes plaines herbeuses en observant la vie animale présente. Le cob ougandais, le bubale, l’oribi ne manqueront pas de nous croiser. Parmi des milliers d'oiseaux, il faut mentionner le calao d'Abyssinie et la rare cigogne bec-en-sabot. Nous nous dirigeons vers la rive du lac, point d’eau pour l'éléphant et la girafe Rothschild, et passerons une dernière nuit sous tente pendant que le Nil rejoindra tranquillement les vastes étendues du lac Albert.
Le jour suivant, après une sortie matinale, nous nous enregistrons à Paraa Lodge superbement situé sur une colline surplombant le majestueux fleuve Nil. Dans l'après-midi, nous nous rendons au fleuve.
Un bateau remontera le Nil vers les chutes Murchison (Kabalega) nous permettant une vue plus proche des fabuleuses chutes. Cette balade le long des berges du fleuve nous donnera également l’occasion unique d'observer : oiseaux aux couleurs chatouillantes, troupeaux de buffles s’abreuvant et crocodiles prenant leur bain de soleil sur les bans de sable. Nuit dans le parc.

Jour 15 - CHUTES DU NIL - CHIMPANZEES DE KANYO-PABIDI -HOTEL DE MASINDI
Un bac traverse le large fleuve. Sur notre chemin vers la forêt de Budongo, nous nous arrêtons sur les hauteurs des chutes Kabalega qui sont indéniablement le plus remarquable des sites dans le parc.
Elles ont été nommées d'après un chef Munyoro qui a mis en place une résistance farouche aux explorateurs européens et les marchands d'esclaves soudanais à la recherche de la source du Nil Blanc.
Ici, le fleuve fraie son chemin à travers une gorge étroite et libère des millions de litres d'eau sur le bord d'un précipice de 43 m de haut.
Début d'après midi, dans la forêt de Budongo, à KanyoPabidi, nous suivront les chemins forestiers à la recherche des chimpanzés. Budongo possède la plus grande forêt d'acajou d’ Afrique de l’Est et probablement aussi la plus grande population de chimpanzés en Ouganda. Les recherches sur les chimpanzés ont commencé en 1960. Deux communautés de chimpanzés ont été habituées pour les touristes et une pour la recherche. Nuit à Masindi.

Jour 16 - MASINDI- KAMPALA- DEPART
Nous passons de vastes fermes bovines où le bétail à longues cornes s’abreuve aux rares trous d'eau. Maïs et manioc font peu à peu place à d'autres cultures telles que bananiers et ignames, qui ont besoin de plus d'eau. Et enfin, nous approchons de Kampala, la «colline aux impalas» en luganda. Kampala est la capitale de l’ Ouganda avec plus de trois millions d'habitants ; son style architectural reflète les origines ethniques diverses de sa population. Les mosquées pointent leur minaret vers le ciel, les temples sikh étalent leurs sculptures, tandis que la cathédrale catholique romaine dresse sa façade aérée et l'église anglicane nous ramène aux souvenirs de la propriété victorienne. En fin d'après-midi, transfert vers l'aéroport d'Entebbe.

Galerie photos TANZANIE

Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
Tanzanie galerie photos
EN HAUT